LES ROUTES DU VIN EN BORDELAIS

Il est un fait indéniable : la qualité d’un vin est lié à la fois au terroir qui l’a vu naître et aux usages de ceux qui l’on produit – choix des cépages, des pratiques culturales et des modes de vinification. Le vin est enraciné dans l’histoire de Bordeaux. Depuis près de deux mille ans, le vignoble a tracé la ville et façonné ses paysages. Elle est au cœur du plus grand vignoble de vins du monde : 60 appellations d’origine contrôlée régionales, sous-régionales ou communales, plus de 5 000 châteaux, 40 caves coopératives, 300 maisons de négoce. Ses vins sont parmi les plus prestigieux du monde. Atlantique Berlines vous propose, grâce à ses Wine Tours Bordeaux, de découvrir, en voiture de luxe avec chauffeur, ces trésors inestimables. Une excursion dans la première région viticole d’appellation de France.

Bordelais : Médoc

Si l’appellation médoc peut s’appliquer à l’ensemble du vignoble médocain, elle est essentiellement revendiquée dans la partie nord de la presqu’île de la Gironde. Le médoc affirme sa personnalité par un bouquet fruité et beaucoup de rondeur, dus à un pourcentage en merlot très important. Il se reconnait à l’élégance de sa robe : rubis profond et sombre. Il peut évoluer parfois vers des nuances pourpres ou grenat.

Bordelais : Saint-Emilion

Saint-Emilion, adorable cité médiévale du Libournais donne son nom à deux appellations : saint-émilion et saint-émilion grand cru. Le vignoble s’étend sur les huit communes qui ont succédé aux paroisses dépendant de la jurade. Ce pays de petites exploitations d’une grande diversité donnent des vins aux personnalités différentes. De couleur rubis dans leur jeune âge, le vins évoluent vers le grenat après plusieurs années de garde.

Bordelais : Pomerol

Avec sa terrasse au-dessus de la rivière l’Isle, affluent de la Dordogne, la nature a dotée la commune de Pomerol d’un terroir exceptionnel qui lui a valu de devenir une prestigieuse appellation de vins rouges, malgré sa petite superficie. Les pomerol présentent l’avantage de pouvoir être bus jeunes tout en faisant preuve d’une grande aptitude au vieillissement. Pomerol est morcelée en une série d’exploitations éparpillées.

Bordelais : Pessac-Léogan

Autrefois AOC graves, le vignoble de Pessac-Léognan est l’un des plus anciens de la région. Sol pauvre, croupes aux fortes pentes, réseau hydrographique bien organisé, son terroir forme un ensemble homogène. Ses qualités viticoles sont suffisamment exceptionnelles pour qu’en 1855, Haut Brion, ait pu figurer aux côtés des châteaux médocains dans le groupe des premiers crus du classement impérial.

Bordelais : Sauternes

Alors que la rive gauche de la Garonne semble céder à la forêt, le vigne rompt le paysage de part de d’autre du Ciron. Cette petite rivière venue des Landes, toujours fraiche, se jette dans les eaux chaudes de la Garonne. Le Sauternais s’enveloppe de brouillards. Les raisins se couvrent d’une pourriture noble qui concentre leurs sucres et leurs arômes. Les vignerons produisent le plus célèbre vin liquoreux du monde.

Bordelais : Barsac

Sur la rive gauche du Ciron, qui la sépare de sauternes, l’appellation Barsac bénéficie d’un microclimat spécifique. La confluence des eaux froides du Ciron et de celles plus chaudes de la Garonne engendre en automne des brouillards matinaux, qui alliés à un ensoleillement fort dans l’après-midi, sont propices au développement du Botrystis cinerea, qui concentre le sucre dans le raisin et permet la production de grands liquoreux, voluptueux et racés.